obésité

INFLAMMATION ET MALADIES CHRONIQUES

Catégories: Tags:

Quel est le rapport entre inflammation chronique et maladie chronique ?

Parfois c’est une inflammation qui perdure et qui est responsable de la maladie chronique ; la cause peut-être :

  • Toxique, par exemple : au niveau du foie (alcool, solvants organiques, …),
  • Infectieuse (virale, bactérienne, parasitaire ou fongique)
  • Auto-immune (Polyarthrite Rhumatoïde, Spondylarthrite ankylosante, Psoriasis, Lupus, …)
  • Métabolique (diabète, obésité, …)

Dans ces cas-là il faut bien sûr essayer de combattre la cause.

Souvent on ne retrouve pas de cause et on parle alors d’inflammation « idiopathique ».

DANS TOUS LES CAS : toutes les maladies chroniques s’accompagnent d’inflammation ; celle-ci est mesurée classiquement par la VS (Vitesse de Sédimentation, la CRP (Protéine C Réactive) et l’électrophorèse des protéines.

Cependant cette inflammation chronique n’est autre que la somme de l’inflammation des cellules de l’organe ou de l’organisme et elle peut être mesurée indirectement par l’étude des acides gras des phospholipides de la membrane des globules rouges ; c’est un examen encore peu courant en France, pratiqué par quelques CHU et un laboratoire privé.

Cet examen permet d’objectiver l’inflammation cellulaire et le rapport Oméga 3 / Oméga 6.

L’alimentation moderne et le mode de vie actuel augmentent la quantité d’Oméga 6 dans l’organisme au détriment des Oméga 3 ; les Oméga 6 favorisent l’inflammation, les Oméga 3 s’y opposent.

Dans tous les cas de maladies chroniques il faut d’abord combattre l’inflammation cellulaire en apportant des quantités suffisantes d’Oméga 3 : c’est ce que propose la méthode BMTBV® avec l’apport quotidien minimal de 5 à 10 ml de l’huile de poisson ultra concentrée EICOS LIQUID®.

Bien sûr cet apport indispensable pour retrouver une santé durable doit être complété par les exercices physiques et l’alimentation décrite sur le site https://www.bmtbv.com/introduction/ et les médications appropriées à la maladie chronique envisagée.

 

 

Premier remède – Généralités

Tags:

Que l’aliment soit ton premier remède : c’est le principe du JUste Milieu !
Pour rester dans ce JUste Milieu il faut :

A/ Garder un bon équilibre alimentaire tout au long de la journée pour éviter les maladies

Cet équilibre dépend surtout de la production de l’insuline qui est une hormone secrétée par le pancréas afin de réguler la quantité de sucre dans le sang (= glycémie).

shutterstock_118444975 petit

Cet équilibre est maintenu en consommant les GPL (Glucides, Protides et Lipides) selon le schéma suivant (Voir TABLES) :

Répartition des repas et collations durant une journée

Répartition repas et collations dans une journée

Cela permet à la glycémie de se maintenir dans les limites normales pour rester en bonne santé et éviter les maladies de surcharge dont notamment le diabète de type II, l’obésité et les maladies cardio-vasculaires.
Cela permet aussi de favoriser la production des « bonnes éicosanoïdes » et de freiner celles des « mauvaises éicosanoïdes ».

B/ Avoir un apport suffisant en Oméga 3, l’exemple d’Okinawa :

C’est l’île japonaise qui compte le plus grand nombre de centenaires par rapport à sa population ; les observations des scientifiques ont permis de conclure que leur secret résidait dans le fait que :

Ils pratiquaient une activité physique modérée et différentes formes de méditation,

Ils pratiquaient spontanément la restriction alimentaire,

Ils mangeaient du poisson cru et des légumes particuliers qui leur apportaient une quantité importante d’Oméga 3, notamment d’EPA.

Ce dernier point permet en particulier de favoriser la production des « bonnes éicosanoïdes » et de freiner celles des « mauvaises éicosanoïdes ».

shutterstock_140383843 petit

Pour absorber une quantité suffisante d’Oméga 3  il nous faudrait manger du poisson cru à tous les repas ! Cette prise quotidienne nous permettrait d’éviter des carences en Acides Gras Essentiels qui sont protecteurs contre les maladies dégénératives et ralentissent le vieillissement des cellules.

Ce n’est pas possible en pratique et, de plus, la plupart des poissons que nous mangeons sont pollués par les métaux lourds et les pesticides ; la méthode qui a été suggérée par des médecins spécialisés est la prise d’un complément d’Oméga 3 sous la forme d’huile de poisson ultra concentrée et soumise à la distillation moléculaire.

La distillation moléculaire de l’huile de poisson permet d’enlever les métaux lourds et les pesticides en concentrant les Oméga 3.

C’est pour cela que l’équipe BMTBV® vous propose ‘EICOS Liquid®’  une huile de poisson ultra concentrée (50 % d’EPA et 20 % de DHA) agréablement parfumée à la mandarine rouge et au romarin à consommer de préférence après le repas du soir à raison d’une cuillérée à café pour le maintien en bonne santé et de deux cuillérées à café en cas de problèmes chroniques de santé.

C/ Avoir accès à un complément alimentaire équilibré :

En variant notre alimentation comme nous le recommandons nous devrions, en théorie, ne manquer d’aucun minéral et d’aucune vitamine …

Malheureusement du fait des changements de mode agricole (sélection des espèces et emplois d’engrais chimiques) la densité nutritionnelle des aliments a changé : l’exemple extrême étant celui de la fraise dont la densité nutritionnelle (teneur en vitamines, minéraux et oligo-éléments) était de 1 dans les années 60’s on s’aperçoit qu’elle est passée à 0,02, soit cinquante fois moins un demi-siècle plus tard !!! (Voir article Futura et Agnès Rousseau)

shutterstock_66018565 petit

Les travaux du Dr Ray Strand ont bien montré le déficit chronique qui porte surtout sur le groupe des vitamines B (dont la carence entraine de nombreuses maladies dégénératives) et certains minéraux, c’est pourquoi nous proposons dans le cadre de l’ARJUM (Alimentation Rectifiée du JUste Milieu) un ‘Complexe ÉQUILIBRE’ de Vitamines et Minéraux, ces derniers étant présentés sous forme de pidolates pour une assimilation optimale (nous vous conseillons de 2 à 6 gélules par jour, durant les repas, en fonction de la qualité de vos apports alimentaires).

Trois Grands Principes

Tags:

La méthode BMTBV (Bien Manger, Très Bien Vivre) est basée sur trois grands principes :

Deux principes d’alimentation prônés par Hippocrate :
I / « D’abord ne pas nuire »
II / « Que l’aliment soit ton premier remède »

III / Le principe du mouvement prôné par la Médecine Chinoise :
« Le mouvement c’est la Vie,
L’absence de mouvement c’est la Mort »

Pour vous permettre d’accéder au plus tôt aux bienfaits de la méthode BMTBV nous vous proposons un outil simple pour bénéficier sur le champ de ses avantages en matière de Santé.
Il vous suffira de renseigner le formulaire du calculateur comme illustré dans l’exemple ci-dessous avec vos mesures en fonction de votre type d’activité physique quotidienne.

Vue d'un exemple de saisies pour un couple.

Si vous préférez mettre en œuvre une des recettes que nous vous donnons par ailleurs elles seront automatiquement ajustées à vos besoins dès que vous aurez rempli le tableau.

Vous pouvez ainsi  soit créer vos propres menus avec notre outil dédié et ceux de toute la famille en choisissant vos ingrédients parmi ceux des TABLES GPL soit mettre en œuvre les recettes que nous vous proposons, à supplémenter par un apport d’huile de poisson concentrée en EPA et DHA et un complément alimentaire équilibré.

Pour cela il vous suffit de savoir qu’il faut équilibrer les GPL (Glucides, Protides et Lipides) selon le schéma suivant (Voir TABLES GPL) :

Répartition repas et collations dans une journée

shutterstock_145305874Ça y est ! Vous pouvez vous retrouver très rapidement dans le Juste Milieu, là où votre métabolisme sera équilibré et vous permettra de rester en Bonne Santé ou vous aidera à la retrouver !
Vous devez bien sûr adapter ces horaires à votre rythme de vie sachant que, en période de veille, il ne faut jamais laisser passer plus de quatre heures (six au grand maximum) sans manger un repas ou prendre une collation ; la nuit, pendant le sommeil, le métabolisme change et ne suit pas les mêmes règles que le jour.

ATTENTION : Pour le moment cette méthode ne s’applique qu’aux adultes ; pour les enfants et les adolescents la rectification alimentaire (exclusion des laitages, céréales modifiées et xénobiotiques) peut être nécessaire s’ils présentent des problèmes de santé importants mais la quantité et la proportion des Glucides, Protides et Lipides (GPL) devra être adaptée par votre médecin.

Pour comprendre comment nous avons colligé ces données nous allons vous expliquer sur quoi reposent ces principes alimentaires de façon simple ; tous les mots en marron (liens) dans le texte renvoient à des articles ou des explications de plus en plus précises. Grâce aux données les plus récentes de la Science on peut comprendre les mécanismes qui régissent le fonctionnement normal de notre corps : il est important d’être conscient de la façon dont on vit pour comprendre ce qu’il faut faire pour très bien vivre !

Ces liens seront rédigés progressivement en commençant par des explications qui relèvent de la logique élémentaire, du « bon sens » (qui ne doit pas être confondu avec le « sens commun » : les Chinois nous rappellent que « ce n ‘est pas parce que tout le monde se trompe que l’erreur devient Vérité »).

I/ Le premier principe selon Hippocrate :

« D’abord ne pas nuire »

 

alimentation ne pas nuire BMTBVAu niveau alimentaire cela veut dire que l’on ne doit pas ingérer des produits que nous ne pouvons pas digérer, à savoir trois grandes catégories :

1/  Les laits d’une autre espèce animale et tous leurs produits dérivés (après le sevrage).

2/ Les céréales génétiquement modifiées, que ce soit au cours des dix derniers millénaires ou tout récemment par le « génie génétique » ; dans la pratique seuls le riz, le sarrasin, le quinoa et le sésame sont les céréales (ou pseudo-céréales) qui puissent être consommées.

3/ Tous les xénotobiotiques, c’est à dire les additifs alimentaires de tous ordres qui sont surtout introduits dans l’alimentation industrielle car ce sont des éléments « étrangers à la vie » qui n’ont rien à faire dans notre organisme.
Il faut donc favoriser les produits bio et/ou de proximité et de saison.

produits laitiers BMTBV
sans ogm BMTBV

II/ Le deuxième principe selon Hippocrate :

« Que l’Aliment soit ton premier remède »

 

alimentation premier remède BMTBVS’il est certain que l’alimentation peut contribuer à la guérison des maladies il est encore plus sûr que son rôle majeur c’est de prévenir les maladies.

Pour cela l’alimentation doit maintenir l’organisme en état de bon fonctionnement dans le meilleur équilibre possible.

Cet équilibre est fonction de la qualité et de la régularité des apports (GPL) et d’un bon sommeil (« qui dort dîne ») : une bonne répartition des apports dans la journée évite d’avoir faim et de manger exagérément.

Ne pas avoir faim permet de manger moins et favorise la longévité.

De plus nous vous ferons découvrir des « cerises sur le gâteau » avec les bienfaits du raisin sous toutes ses formes (fruit, jus de raisin et surtout vin*), avec les suppléments d’oméga 3 sous forme d’huile de poisson concentrée et de nombreuses « astuces » pour venir à bout des petits tracas quotidiens.

III/ Le troisième principe selon la Médecine

Chinoise : « Le mouvement c’est la Vie »

 

Le mouvement c'est la vie BMTBVUne fois que l’on a donné au corps les nutriments nécessaires à son fonctionnement, qu’on lui a fourni « le bon carburant », que l’on a Bien Mangé il est nécessaire de brûler entièrement ce carburant pour Très Bien Vivre et pour qu’il « n’encrasse pas » l’organisme.

Cela peut être assuré par trois types d’exercices très simples :

1/ la technique des exercices physiques modérés de type occidental, exercices dits anaérobie et aérobie ;

2/ la technique du La jin (prononcer « la djinn ») c’est « l’étirement des tendons et l’ouverture des Méridiens » ;

3/ la technique du Pai da (prononcer paï da ») ce sont « les tapes et les tapotements » qui permettent d’éliminer les toxines et de faire circuler le « Qi » (Souffle et Énergie vitale).

Sur la base de la mise en pratique régulière d’au moins une de ces trois techniques en complément de l’ARJUM (Alimentation Rectifiée du Juste Milieu) vous vous donnerez les meilleures chances de rester en Bonne Santé ou de la retrouver si vous souffrez d’une maladie chronique de quel qu’ordre qu’elle soit : maladie auto-immune (SA, PR, Psoriasis, …), maladie métabolique (surpoids, obésité, diabète, hyper et hypothyroïdie, …), maladie neuro dégénérative (SEP, Parkinson, …) et cancers (du moins dans les premiers stades ; dans les stades tardifs l’alimentation du Juste Milieu peut ne plus être adaptée).https://www.bmtbv.com/une-premiere-en-france-une-toute-nouvelle-table-detirement/

Ce site a uniquement pour but de vous aider sur le plan physique.

Pour très bien vivre il faut aussi que chacun continue par lui-même à cultiver son âme et son esprit selon ses propres croyances et/ou ses aspirations philosophiques ; nous pensons que même eu égard à certains interdits alimentaires prônés par des religions ou des pratiques philosophiques tout le monde peut adapter la méthode BMTBV pour son plus grand bien !

Bon appétit et Très Bonne Vie !

L’équipe BMTBV

Pour la suite vous pouvez soit avancer au gré de votre fantaisie en cliquant sur les liens, soit en suivant les explications de différents niveaux comme dans un livre.

* À consommer avec modération. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé